Quel Linux prendre ?

Linux se présente sous des dizaines de formes. Laquelle est la bonne ?

Il existe de nombreuses distributions de Linux. Comment s’y retrouver ?

L'exemple du moment

C’est quoi les "distributions" ?

De glissements en abus de langage

Lorsque Apple décide de sortir une nouvelle "version de MacOS", il rassemble toute une série de composants (système, finder, openTransport, appleScript, etc...) à un certain degré d’avancement et s’assure que tous ces composants fonctionnent ensemble. De plus, Apple fourni un logiciel d’installation et de mise à jour. Ce qu’Apple aggrège, à un moment donné, est une "distribution" de MacOS. Apple ne revendant pas de licences de son système d’exploitation, il est le seul légalement habilité à composer des distributions de MacOS.

Puisqu’il n’y a qu’une seule distribution de chaque version, la notion même de distribution perd de sa pertinence, pour le Macintoshien de base. "Distribution" et "version" ne font qu’un, si bien que les numéros des distributions sont les numéros de versions (mise à part quelques cafouillages passés).

Dans le monde Linux, les choses sont différentes. Tout individu ou organisme a le droit d’agréger un ensemble de logiciels autour d’une version de Linux, et d’en faire une distribution. Résultat, il existe des dizaines de distributions de Linux. Il devient même tout à fait possible à une entreprise d’améliorer la composition d’une de ses distributions antérieures, autour d’une même version de Linux. Les numéros de version et de distribution n’ont plus de raison d’être identiques. Par exemple, les distributions Debian 3.0 et Mandrake 8.2 sont toutes deux construites autour de la version 2.4 de Linux (c’est simple...).

Les sociétés et organismes qui composent les distributions de Linux font un travail d’édition dans lequel chacun exprime une sélection, une manière de faire, une présentation différente du voisin. Ces paritucularités se retrouvent dans les différentes distributions d’une même société, au point d’en constituer l’identité, la valeur ajoutée. Par extension de langage, on en vient à appeler "distribution" (au singulier), l’ensemble des distributions d’une même marque. C’est ainsi que ce l’on dira que Debian, Mandrake ou Caldera sont des distributions de Linux.

Le terme "distribution" n’a rien à voir avec le canal de "distribution" utilisé ; d’où une nouvelle source de confusion. Les distibutions Mandrake sont vendues à la FNAC, donc distribués par la FNAC. La FNAC est un distributeur de Linux mais il n’existe pas de distribution FNAC de Linux !